Lufthansa Highlights Berlin

 

Berlin Brandenburgertor

 

Le prix de la liberté

Si plus de 20 ans après sa chute, le Mur de Berlin a quasiment disparu du paysage de la capitale allemande, son souvenir est entretenu dans toute la ville. Visite sur les traces de l’Histoire…

Retour à l'aperçu

Impossible d’arrêter la course folle de cette Trabant. Sans une égratignure, elle défonce le Mur et se fraye un chemin vers la liberté. Seuls les graffiti des tagueurs l’auraient presque détruite au fil des ans. C’est aussi pour cela que Birgit Kinder repeint, pour la cinquième fois déjà, la Trabant de l’East Side Gallery. Depuis l’aube, la voiture peinte sur le mur en béton

de la Mühlenstraße est en train de se refaire une beauté, entourée de touristes et de l’équipe d’une chaîne de télévision japonaise. Telle la plus grande galerie artistique à ciel ouvert du monde, ce morceau de mur de 1,3 kilomètre de long est le témoignage de l’euphorie d’artistes venus des quatre coins du monde qui, au lendemain de ce tournant historique, ont crié leur joie au grand jour à travers leurs peintures.

La chute du Mur sonne également le début de la carrière artistique de Birgit Kinder. Originaire de Thuringe, cette jeune Allemande de Gehren s’installe en 1983 à Berlin Est,

où elle travaille pour les chemins de fer allemands et suit des cours d’arts plastiques après le travail. Lorsqu’elle apprend la nouvelle de la chute du Mur, Birgit Kinder a une conviction : « C’est l’heure d’un nouveau départ pour moi. Toutes les pages sont blanches, à moi de les remplir...

Lire la suite

top

 

Brandenburger Tor

Symbole de la séparation, symbole de l’unité : à la suite de la construction du Mur de Berlin, la Brandenburger Tor se trouvait au beau milieu de la zone interdite. Pendant les 28 années suivantes, elle est restée fermée aux habitants de RDA comme à ceux de RFA. Peu après la chute du Mur, le 22 décembre 1989, elle est rouverte avant de faire l’objet de vastes travaux de restauration. Aujourd’hui, elle se trouve non loin du Reichstag et de la chancellerie, en plein cœur de la capitale réunifiée.

Trabbi Bild

Fonce, petite Trabant, fonce : le dessin de Birgit Kinder, qui montre une petite voiture typique de l’Allemagne de l’Est en train de percer fièrement le Mur, a fait le tour du monde. Pour la toute première version de ce thème, qu’elle peint en juillet 1990 sur le Mur, Birgit Kinder prend sa propre voiture pour modèle. Si cette partie du Mur a été conservée jusqu’à aujourd’hui sous le nom d’East Side Gallery, l’artiste a dû repeindre et améliorer à quatre reprises son célèbre dessin, régulièrement abîmé par des graffiti.

Berliner Mauer

Ce n’est plus qu’un simple mur : pendant 28 longues années, ce rempart de taille relativement modeste et gardé par les soldats armés de la RDA, a été quasiment infranchissable. Il a fallu attendre le mois de novembre 1989 pour que les soldats de la frontière assistent impuissants au spectacle de citoyens allemands des deux Etats en train de démolir et d’escalader ledit « mur de protection anti-fasciste »

top

 

Berliner Mauer

Seules quelques rares et petites parties du Mur de Berlin ont été conservées en l’état. Synonyme de déchirement et même de mort, ce rempart devait disparaître au plus vite après sa chute. Mais il a laissé des traces dans de nombreux endroits de la ville : cette bande pavée court telle une cicatrice sur six kilomètres à travers la capitale.

Checkpoint Charlie

Le cinéma et la télévision l’ont rendu célèbre : pendant la Guerre froide, le Checkpoint Charlie était le poste-frontière le plus important entre Berlin Ouest et Berlin Est, utilisé par les agents comme les diplomates. Aujourd’hui, l’Histoire y est parfaitement mise en scène, offrant ainsi aux touristes des motifs photographiques très appréciés. Des acteurs en uniformes sont même mis à disposition pour se faire prendre en photo avec eux.

Berliner Mauer

« Connaître son Histoire pour qu’elle ne se répète jamais »: moins spectaculaire mais d’autant plus crédible et sérieux, dans le centre de Berlin, le mémorial du Mur de la Bernauer Straße se dresse en souvenir du « mur de protection anti-fasciste » et de ses victimes. Les travaux d’agrandissement du mémorial de la Bernauer Straße doivent s’achever d’ici fin 2011.

top

 

Bon plan 1:
En 1990, 118 artistes venus de 21 pays ont immortalisé leur ressenti sur un morceau de Mur de 1,3 kilomètre, créant ainsi la plus grande galerie artistique à ciel ouvert du monde. Cet été, leurs œuvres ont été restaurées et vitrifiées. L’entrée est gratuite.
Info :
East Side Gallery: Mühlenstraße, Tel. +49-30/251 71 59 www.eastsidegallery-berlin.com

Bon plan 2:
Un mémorial retrace toute l’ampleur de l’ancienne frontière ; le centre de documentation fournit des informations passionnantes sur la construction du Mur, tandis qu’une messe en souvenir des victimes du Mur est célébrée quatre fois par semaine dans la chapelle de la Réconciliation.
Info:
Gedenkstätte Berliner Mauer: Bernauer Straße 111, Tel. +49-30/467 98 66 66 www.berliner-mauer-gedenkstaette.de

Bon plan 3:
Jürgen Litfin a transformé un ancien mirador à proximité du Humboldthafen en petit musée et en lieu commémoratif, en souvenir de son frère et de toutes les victimes du Mur.
Info:
Gedenkstätte Günter Litfin: Kieler Straße 2, Tel. +49-163/379 72 90 www.gedenkstaetteguenterlitfin.de

Bon plan 4:
Il faut l’avouer, le musée paraît un peu poussiéreux : mais certaines pièces d’exposition n’en sont que plus intéressantes, à l’image des moyens de fuite les plus fous imaginés à l’époque par les Berlinois, comme une drôle de montgolfière, un deltaplane ou encore un mini sous-marin pour ne citer qu’eux.
Info:
Mauermuseum Friedrichstraße 43–45, Tel. +49-30/253 72 50 www.mauermuseum.de

 

Fotos: Masterfile; Bärbel Schmidt; getty images; Agentur Huber (3)

 
top


Logo Gruner & Jahr

Autres informations de vols