top

Les causes possibles d'une thrombose du voyageur

Le fait de demeurer longtemps immobile en position assise, comme par exemple dans un avion, limite le reflux sanguin vers le cœur, que stimulent activement les mouvements musculaires. Ceci peut se traduire par des oedèmes, essentiellement au niveau des jambes. La pression accrue dans les tissus provoque à son tour une diminution du reflux sanguin.

Dans quelques rares cas, chez les personnes à risque, un caillot peut se former sur la paroi veineuse, entravant ainsi considérablement le reflux sanguin : la thrombose.

Exceptionnellement, une partie de ce caillot peut se détacher et être entraînée par le flux sanguin jusque dans les poumons. La fonction de pompe du cœur peut ainsi, du fait de l'occlusion d'un vaisseau sanguin, s'en trouver gravement gênée. On parlera alors d'embolie pulmonaire, qui, dans les cas extrêmes, peut aboutir à une défaillance cardiaque subite.

 
top

Les groupes à risque particuliers

html_list
  • Les personnes âgées de plus de 60 ans
  • Les personnes ayant déjà souffert de thrombose précédemment
  • Les personnes très corpulentes
  • Les femmes enceintes
  • Les personnes atteintes d'un cancer
  • Les Femmes qui prennent la pilule et fument
  • Les personnes ayant récemment subi une intervention chirurgicale
  • Les personnes présentant un trouble majeur de la coagulation
 
top

Quelques mesures pour prévenir une thrombose

Le port de bas (et mieux encore, de collants) dits de contention permet de réduire nettement le risque d'oedèmes dans les jambes. Les personnes à risque doivent porter des bas adaptés à leur cas.

Essayez de faire de l'exercice pendant le vol en participant activement, par exemple, au programme d'exercice "Flyrobic" de la Deutsche Lufthansa proposé sur les écrans dans les vols long-courriers.

Veillez à boire suffisamment au cours du vol afin de vous assurer un équilibre hydrique raisonnable malgré l'air sec de la cabine.

Limitez votre consommation d'alcool et renoncez aux somnifères ou aux tranquillisants.

Pour les personnes particulièrement menacées, nous recommandons impérativement de prendre l'avis du médecin traitant. Le recours préventif à un médicament destiné à empêcher la formation de caillots sanguins peut s'avérer nécessaire dans des cas isolés.

PLNR_612535

Star Alliance