top

Les éventuelles causes du mal aux oreilles à bord

La pression atmosphérique à bord des avions de ligne peut chuter, dans la cabine, à un niveau qui correspond à une altitude de l'ordre de 2.500 mètres. Ceci se traduit pour les passagers par un mal aux oreilles.

Ces douleurs apparaissent avant tout lorsque la pression entre l'oreille moyenne et la pression ambiante ne s'équilibre plus de façon harmonieuse. Elles peuvent en particulier survenir lorsque le voyageur est enrhumé, c'est-à-dire, lorsque le nez et le canal qui relie l'arrière-gorge à l'oreille moyenne (ce que l'on nomme la trompe d'Eustache) sont congestionnés.

Le décollage: moins problématique
Le décollage, puis la montée en altitude sont la plupart du temps peu problématiques. A ce moment, en effet, l'air de la cabine est dépressurisé. L'oreille interne peut même faire face à la surpression relativement facilement grâce à la trompe d’Eustache, même si le voyageur est enrhumé.

L'atterrissage: douloureux en cas de rhume
L'atterrissage est plus souvent source de problèmes. En effet, lorsque l'appareil amorce sa descente, la pression de la cabine remonte et l'équilibrage naturel de la pression peut alors être perturbé par le gonflement des muqueuses provoqué par un rhume. Une dépression règne ainsi dans l'oreille moyenne qui sollicite le tympan d'une manière susceptible de s'avérer douloureuse.

 
top

Quelques mesures pour prévenir le mal aux oreilles

La méthode dite de Valsalva constitue la technique la plus importante pour permettre un équilibre de la pression. Il vous suffit de vous pincer le nez et de ramener l’air au fond de la gorge en gardant la bouche fermée. La trompe d'Eustache s'ouvre alors permettant un équilibre de la pression.

A titre préventif, vous pouvez vous pulvériser un spray nasal décongestionnant dans les narines environ une demi-heure avant que l‘avion n'entame sa descente. Le canal reliant les sinus à l'oreille moyenne sera de nouveau libre et permettra l'équilibre de la pression entre les conditions barométriques extérieures et l'oreille moyenne.

Les mouvements de mastication accélèrent également l'équilibrage de la pression. Emportez donc quelques chewing-gums. Le bâillement délibéré constitue un moyen de renforcer l'équilibre de la pression.

Si vous souffrez d'une sinusite aiguë, consultez impérativement votre médecin traitant avant de prendre l'avion.

PLNR_612535

Star Alliance